Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Le modèle momagri a été construit pour mieux rendre compte de la réalité
du fonctionnement des marchés agricoles, partant du constat que la plupart
des modèles « standards » utilisés dans les enceintes internationales pour
évaluer l’impact d’une libéralisation des marchés agricoles sont inadaptés.
Ils ne tiennent en effet pas compte des spécificités propres à l’agriculture qui nécessitent une modélisation appropriée (microstructure de marchés imparfaits, risques naturels et de marché) et la prise en compte de domaines aussi stratégiques que l’Innovation, l’Environnement ou la Finance.

Les premiers résultats obtenus ont été présentés au cours d’une conférence de presse au Parlement européen en mars 2008. Par ailleurs, le modèle momagri a été présenté à la communauté scientifique internationale lors d’un workshop organisé à Paris en juin 2009 sur le thème « Incertitude et volatilité des prix des matières premières agricoles ».


Les objectifs du modèle momagri

Télécharger la plaquette
“La volatilité des marchés agricoles : un danger pour la sécurité alimentaire mondiale”

Les objectifs du modèle momagri sont les suivants :

• Mieux comprendre le fonctionnement des marchés agricoles internationaux ;
• Mieux évaluer l’exposition des marchés agricoles aux risques naturels et de marché ;
• Mieux appréhender les interactions entre l’agriculture et d’autres dimensions clés (Environnement, Innovation, Pauvreté…) ;
• Mieux apprécier les effets d’une politique économique à l’échelle régionale et mondiale en termes de PIB, de prix, de quantités produites et échangées, de chiffres d’affaires… ;
• Modéliser la financiarisation de l’agriculture (investisseurs à court terme sur les marchés à terme).


Les premiers résultats et enseignements


Que ressort-il des premières simulations obtenues ?

• Que la volatilité des prix agricoles s’accroît fortement lorsque l’on tend vers une libéralisation non régulée au plan international ;
• Que des retournements de prix se succèderont à court terme, notamment pour les céréales ;
• Que l’augmentation des mouvements spéculatifs sur les marchés à terme amplifie dans de fortes proportions la volatilité des prix ;
Le modèle momagri est un modèle mondial d’équilibre
général calculable. Construit selon une architecture
modulaire et interactive, il est composé de 10 zones
géographiques, de 20 secteurs économiques (dont
onze agricoles et agroalimentaires), soit plus de
25 000 équations. Il modélise pour la première fois
les principales spécificités de l’Agriculture, et
notamment les risques naturels et de marchés
auxquels sont exposés les agriculteurs.
Le modèle momagri est le seul modèle à avoir prédit un retournement possible des prix agricoles (céréales) dès mars 2008.

Il constitue un outil de prospective indispensable pour les décideurs nationaux et internationaux.

Le modèle momagri

Paris, le samedi 18 novembre 2017