A new vision for agriculture
momagri, movement for a world agricultural organization, is a think tank chaired by Christian Pèes.
It brings together, managers from the agricultural world and important people from external perspectives,
such as health, development, strategy and defense. Its objective is to promote regulation
of agricultural markets by creating new evaluation tools, such as economic models and indicators,
and by drawing up proposals for an agricultural and international food policy.
A look at the news

En avant vers un nouveau modèle agricole



Position Paper sur la PAC, Socialistes and Démocrates, 15 Novembre 2017

13 Novembre 2017

Les sociaux-démocrates européens viennent d’adopter une position commune
1 sur l’avenir de la PAC que l’on ne peut que saluer. Nous reproduisons ci-après le communiqué d’Eric Andrieu, membre de ce groupe parlementaire, qui en présente les idées fortes.

Soutenant que « toutes les réformes de la PAC engagées depuis les années 1990 ont laissé le libre cours au seul marché, dévastateur pour les agriculteurs, l’environnement, l’économie des territoires et dangereux pour notre sécurité alimentaire», le communiqué s’inscrit dans une volonté de « révolution de notre politique agricole européenne ». Le député européen et son groupe politique apportent un fort soutien à la PAC, en affirmant qu’il faut « remettre l’agriculture au cœur du projet politique européen ».

Concernant les outils à privilégier, on trouve au cœur de leur programme les « mesures de régulation des marchés, systèmes de prévention et de gestion des crises basés sur des aides contra-cycliques et des mécanismes assurantiels ciblés ».

Quant à la politique à mener dans les échanges extérieurs, le groupe socialiste propose que « l’objectif à long terme de notre politique commerciale devrait être de rétablir l’autonomie alimentaire de chaque région du monde, en travaillant sur un nouvel ordre multilatéral », le cycle de Doha étant un échec désormais avéré.

Autant d’idées portées de longue date par Momagri, qui propose dans son livre blanc
2 un système contra-cyclique correspondant aux objectifs du S&D.

La rédaction de Momagri



Dans leur Position Paper adopté ce mercredi, les sociaux-démocrates appellent à une réforme en profondeur de l’agriculture européenne.

Strasbourg - Après d’ultimes négociations, notamment sur la question des filières sensibles dans les accords de libre-échange, le Groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (S&D) a adopté ce mercredi 15 novembre son Position Paper « L’Agriculture dont nous avons besoin… ». « C’est la première fois que la gauche européenne produit un tel document exprimant sa vision à long terme de l’agriculture » se félicite Eric Andrieu, Porte-Parole S&D à l’Agriculture et au développement rural.

Pour les sociaux-démocrates, deuxième famille politique en Europe (190 sièges sur 746), « le premier but de notre agriculture est de nourrir la population, avec des produits de qualité, tout en préservant les écosystèmes de la planète et la vitalité de nos zones rurales ».

Le document S&D repose sur cinq piliers:
- Permettre aux agriculteurs de vivre de leur travail
- Développer une politique alimentaire et nutritionnelle pour protéger la santé humaine
- Accélérer la transition vers une agriculture durable pour répondre aux défis environnementaux et climatiques
- Investir dans les zones rurales pour garantir une vitalité des territoires
- Répondre aux défis géopolitiques de la mondialisation

« Toutes les réformes de la PAC engagées depuis les années 1990 ont laissé le libre cours au seul marché, dévastateur pour les agriculteurs, l’environnement, l’économie des territoires et dangereux pour notre sécurité alimentaire. Un autre modèle agricole est possible ! Un modèle plus respectueux de la santé humaine et de l’environnement, mais aussi qui assure un revenu décent et stable aux agriculteurs européens qui ne demandent qu’à vivre de leur métier », estime Eric Andrieu

Avant d’ajouter : « L’agriculture nécessite une approche audacieuse et novatrice ! C’est d’une révolution de notre politique agricole européenne dont nous avons besoin, et ce dès à présent, et non d’un statu quo jusqu’en 2025 au profit de quelque uns comme le défend la droite européenne. »

Mesures de régulation des marchés, systèmes de prévention et de gestion des crises basés sur des aides contracycliques et des mécanismes assurantiels ciblés, renforcement de la position des agriculteurs dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire et soutien de l’agriculture à l’échelle humaine afin de garantir que les agriculteurs soient rémunérés équitablement sont au coeur de projet des sociaux-démocrates européens.

Le document du groupe S&D préconise, ensuite, le développement d’une politique alimentaire et de nutrition garantissant le principe de précaution, rendant les aliments biologiques et les produits de qualités plus accessibles et s’attaquant au gaspillage alimentaire.

Pour les sociaux-démocrates, il faut parallèlement, investir dans les zones rurales et, en particulier, encourager les jeunes agriculteurs et promouvoir les chaînes d’approvisionnement courtes.

« L’agriculture est beaucoup plus qu’un business », souligne enfin le Position Paper des sociaux-démocrates. Ces derniers évoquent ainsi la possibilité d’exclure les secteurs agricoles les plus sensibles des accords commerciaux. « L’objectif à long terme de notre politique commerciale devrait être de rétablir l’autonomie alimentaire de chaque région du monde, en travaillant sur un nouvel ordre multilatéral », souligne Eric Andrieu. Avant de conclure : « La question agricole et alimentaire est un enjeu de société. Nous devons remettre l’agriculture au coeur du projet politique européen. ». A bon entendeur…


1 http://www.socialistsanddemocrats.eu/position-papers/agriculture-we-need
2 Le Livre Blanc est téléchargeable sur notre site :
http://www.momagri.org/FR/accueil-momagri.html



Page Header
Paris, 12 December 2017