Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Pierre Pagesse,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Tribune

Une « task force » internationale pour lancer rapidement l’Organisation Mondiale de l’Agriculture


Communiqué de presse



Pour sortir de la crise alimentaire mondiale, Jacques Carles, fondateur et délégué général de momagri, propose d’agir immédiatement en créant une « task force » internationale pour définir d’urgence les missions d’une Organisation Mondiale de l’Agriculture.

Bien plus qu’un partenariat, c’est une Politique Agricole Internationale qu’il faut construire. Cela va au-delà des propositions du Président Sarkozy - dont il faut souligner l’intérêt - car une telle politique sera centrée sur l’action immédiate, plus que sur une mobilisation participative à long terme.


Cette « task force » associerait les compétences des grandes Organisations internationales concernées : FAO, Banque Mondiale, FMI, CNUCED, PNUE, FIDA et OMC.

C’est une décision essentielle que le Sommet mondial sur la Sécurité alimentaire de Rome doit prendre, afin de rendre à l’agriculture son rôle stratégique qui l’unit à la lutte contre la pauvreté et à la préservation de l’environnement.

Il n’est, en effet, plus possible d’accepter un tel morcellement des responsabilités et un tel désengagement vis-à-vis de l’agriculture et de l’alimentation, malgré les récentes prises de conscience dues à la hausse des prix agricoles.

> N’oublions pas que 4% seulement de l’Aide publique au développement va à l’agriculture et que cette aide représente moins de 0,4% du PIB mondial.

> N’oublions pas que la crise actuelle n’a pas été anticipée par les modèles de prévision, car aucun n’est adapté aux spécificités de l’agriculture et à la grande volatilité des prix qui la caractérise.

> N’oublions pas que la Sécurité Alimentaire est un enjeu fondamental pour l’avenir de l’humanité et qu’il faut procéder aux investissements appropriés et mettre en œuvre une régulation internationale des marchés agricoles.

> Et surtout ne nous trompons pas : beaucoup estiment que les prix agricoles vont rester élevés, alors qu’il ne s’agit que d’un pic conjoncturel. Nous l’avons démontré lors de la présentation des résultats du modèle momagri au Parlement européen le 9 avril 2008.

Ce modèle qui, pour la première fois au monde, est capable d’intégrer les facteurs qui causent la volatilité des prix donne désormais une visibilité sur l’avenir que personne ne peut plus ignorer. A la lecture de ses résultats pour les prochaines années, nous constatons que les prix agricoles vont être de plus en plus volatils, notamment à cause de la spéculation.

Car le problème de fond est celui du désordre permanent sur les marchés agricoles qui constitue le principal danger pour toutes les agricultures du monde.


Il est temps d’agir et de sortir l’agriculture des négociations de l’OMC car les échanges ne portent que sur 10% de la consommation mondiale de produits agricoles.

Il est même sain de le faire avant que n’intervienne l’accord du « plus petit commun dénominateur médiatique » autour de Doha cycle du développement, car nous savons maintenant grâce au modèle momagri qu’un accord à l’OMC aggraverait la situation des pays les plus pauvres.

Fidèle à son engagement, momagri, le think tank créé et présidé par Pierre Pagesse, proposera donc dans les prochains jours, à l’orée de la Présidence française de l’Union Européenne, un projet cadre décrivant les principes fondateurs et les modes d’organisation de la future Organisation Mondiale de l’Agriculture qui pourrait servir de document de travail de la future « task force ».

Contacts presse : + 33 (0)1 43 06 42 70

Dominique Lasserre, dominique.lasserre@momagri.org
Julie El Ghouzzi, julie.elghouzzi@momagri.org

Site web : www.momagri.org
Haut de page
Paris, le vendredi 31 octobre 2014