Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Témoignage

Incertitude et volatilité des prix des matières premiers agricoles
Pourquoi ce workshop ?



Bertrand Munier,
Chef économiste de Momagri et Professeur à l’IAE de Paris
Arts et Métiers ParisTech et à l’ESTP



Voilà un peu plus de trois ans, le think tank français momagri1 m’a demandé de développer un nouveau modèle économique mondial, qui contribuerait à repenser le défi des échanges agricoles internationaux de manière plus réaliste et dans une optique stratégique de développement.

Il n’est pas courant pour les acteurs d’un secteur donné d’accepter l’arbitrage du jugement scientifique. Les problèmes n’étaient, à l’époque, pas encore dramatiques, car aucune émeute de la faim n’avait encore eu lieu à travers le monde même si aux yeux de tout être sensé, elles étaient imminentes.

Et elles se sont produites.

Les prix des denrées alimentaires ont atteint des records, que les journaux ont rapidement qualifiés de « sans précédent », et l’inquiétude a gagné la planète. Comment les familles modestes allaient-elles s’en sortir ? Car même dans les pays développés et « favorisés », la situation était devenue préoccupante pour un grand nombre de décideurs. Mais les conséquences dans les pays en développement ont constitué un enjeu bien plus important pour les autorités politiques : comment des centaines de millions de gens allaient-ils faire pour se nourrir, se maintenir en bonne santé et survivre ? Inévitablement des émeutes de survie, dues à la faim, ont éclaté dans une douzaine des pays les moins développés.

Avec l’aide de scientifiques, j’ai étudié les modèles existants qui fondent les décisions politiques internationales, et nous avons tous été marqués par leurs insuffisances, compte tenu des spécificités du secteur agricole.

    > Pourquoi les prix et les revenus sont-ils aussi volatils ?
    > Pourquoi les modèles existants ne reflètent-ils pas cette volatilité ?
    > Comment les responsables politiques peuvent-ils affirmer que telle ou telle politique aurait pour résultat de rendre les pauvres moins pauvres, alors qu’aucun des modèles de grande envergure actuels n’est en mesure de le prouver de façon convaincante ?
Toutes ces questions nous ont conduits à tenter d’élaborer un modèle économique international spécifique à l’agriculture, à la fois ambitieux et inédit car les risques, l’incertitude ou même la financiarisation n’avait jusqu’alors jamais été modélisés selon une approche globale intégrée.

Contrairement à toute attente, nos efforts ont porté leurs fruits et le modèle momagri a lentement émergé, dans l’optique d’apporter de nouvelles solutions aux problèmes actuels.

C’est pour cela que nous avons organisé ce workshop international intitulé « Incertitude et volatilité des prix des matières premières agricoles », afin de :
    > Déterminer avec précisions les causes scientifiques fiables réellement responsables de la volatilité ;
    > Evaluer l’impact de la volatilité sur les pays en voie de développement aussi bien que sur les pays développés ;
    > Identifier les politiques à élaborer et/ou susceptibles d’être élaborées ;
    > Présenter l’originalité et l’intérêt du modèle momagri pour mieux évaluer la volatilité des prix et améliorer les prises de décision politique ;
Je tiens à remercier tous les participants, venus d’un si grand nombre de pays à travers le monde, et d’institutions prestigieuses, pour la richesse des débats et la qualité des propositions formulées.

Bertrand MUNIER


1 www.momagri.org
Haut de page
Paris, le vendredi 24 mai 2019