Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Regards sur l'actualité

Phil Hogan : nouveau Commissaire européen
à l’agriculture, une chance pour l’Europe ?

22 Septembre 2014


Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, a finalement choisi son « équipe gagnante ». Sont ainsi nommés 27 nouveaux commissaires, et chose nouvelle : la Commission comptera sept vice-présidents qui exerceront un pouvoir de coordination et de veto des activités de plusieurs commissaires, avec pour premier vice-président le Néerlandais Frans Timmermans.

Les auditions de ces nouveaux commissaires auront lieu du 29 septembre au 2 octobre, puis les 6 et 7 octobre avant un vote d’approbation de l’ensemble du collège le 22 octobre à Strasbourg. Rien n’est donc encore inscrit dans le marbre, alors que certaines nominations font déjà polémique.

L’Irlandais Phil Hogan a été choisi par le chef de l’exécutif pour devenir le prochain commissaire européen à l’agriculture et au développement rural, si sa candidature est approuvée par le Parlement européen. Il succède ainsi au roumain Dacian Ciolos.

Ancien ministre de l’environnement, du patrimoine et des gouvernements locaux, Phil Hogan est membre du parti Fine Gael, se définissant comme du « centre progressiste », mais généralement placé par les analystes politiques au centre-droit. Il est affilié au Parti populaire européen, mais est l'allié de mouvements de centre-gauche. Ce quinquagénaire est réputé pour être un jusqu’au-boutiste. Cependant sa réputation est loin de faire l’unanimité parmi ses concitoyens. En effet, l’homme s’est rendu particulièrement impopulaire par l’adoption de mesures pour le moins controversés (taxes sur l’eau et sur la propriété immobilière exorbitantes….).

L’agriculture européenne pourrait être ainsi sa planche de salut. Dans sa lettre de mission, Jean-Claude Juncker l’enjoint à se concentrer sur l’emploi et la PAC. Sur ce dernier dossier, le président de la Commission appelle notamment le nouveau Commissaire à se concentrer sur le principe de subsidiarité et sur les questions de flexibilité et de simplification des instruments de la PAC, de même que la révision en 2016 du cadre financier 2014-2020.

Bien qu’impopulaire en Irlande, l’annonce de sa nomination a été saluée par le monde agricole irlandais. Selon l’IFA (Association des Fermiers Irlandais), cette nomination aura un impact positif pour l’agriculture irlandaise et européenne dans son ensemble. L’importance de l’agriculture dans l’économie irlandaise laisse ainsi à penser que le nouveau Commissaire devra composer avec les exigences des agriculteurs irlandais. Et elles sont nombreuses.

Dans son bilan, Dacian Ciolos, prédécesseur de Phil Hogan, annonçait que « la PAC réformée continuera d’aider l’agriculture européenne à être compétitive et fondée sur les décisions des agriculteurs plutôt que sur des choix bureaucratiques – la fin prévue des quotas laitiers et sucriers en est un bon exemple – tout en offrant d’autres instruments pour aider les agriculteurs à faire face à la volatilité et aux crises du marché ». Phil Hogan parviendra-t-il à préserver ce fil rouge ? Il est encore trop tôt pour en juger mais déjà le nouveau Commissaire est attendu sur des dossiers aussi complexes que le partenariat transatlantique, l’embargo russe ou encore l’après quotas laitiers.

Haut de page
Paris, le samedi 23 septembre 2017