Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Pierre Pagesse,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Regards sur l'actualité

Le secteur laitier face à la fluctuation des cours mondiaux

31 mars 2008

La suppression des mesures d’intervention envisagées dans le cadre du « bilan de santé » de la Politique agricole commune et la forte volatilité des cours des produits laitiers risquent de conduire à leur perte nombre de petites et moyennes entreprises. Les industries agroalimentaires spécialisées dans ces produits sont même amenées à repenser leur manière de gérer leur approvisionnement.

Le secteur laitier commence d’ores et déjà à s’organiser pour l’après-quota prévu par la Commission européenne en 2015 et les géants de l’agroalimentaires prédisent de multiples restructurations. Alex Bongrain, président du conseil d'administration de la société Bongrain, deuxième fromager français, considère ainsi que « l'impact des fluctuations des cours mondiaux des matières premières sera difficile à surmonter pour beaucoup de petites entreprises ».

Alain de Paillerets, directeur délégué, membre du directoire, indique également que les « à-coups » du prix du lait vont obliger à « beaucoup de réactivité » (+36% au premier semestre 2008). Le groupe gère ses approvisionnements dans le cadre de contrats long terme. Il est davantage question de gestion plus souple que de mise en place de fermes géantes telles que voulues par Danone
1 afin de sécuriser la production en amont. Bongrain prévoit, en effet, un lissage de la hausse de prix en 2008.

La prudence doit pourtant être de mise tant l’évolution des marchés est incertaine. Tel est l’enseignement que l’on peut tirer des premières simulations du modèle MOMAGRI qui indique, en effet, une volatilité persistante sur la plupart des matières premières agricoles qui induit de possibles retournements brutaux des prix à l’horizon 2015.


1 Voir notre Regard sur l’actualité « Danone veut créer des fermes géantes pour sécuriser ses approvisionnements » 12/11/2007
Haut de page
Paris, le samedi 25 octobre 2014