Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Pierre Pagesse,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Regards sur l'actualité

La conclusion du cycle de Doha toujours sur l’agenda international

02 février 2009



Quelles que soient les tendances politiques, la conclusion du cycle de Doha a bonne presse, et les engagements pour le conclure se multiplient :

A Davos, d’abord, où, fidèle à la tradition acquise au fil des ans, la 39e édition du Forum économique mondial a été une nouvelle fois le 31 janvier dernier le théâtre d’une rencontre « mini-ministérielle » de l’Organisation mondiale du Commerce. Réunissant Pascal Lamy et les ministres d’une vingtaine de pays, cette rencontre a renouvelé l’engagement du précédent G20 de lever cette année les obstacles subsistant au bouclage des négociations de Doha.

De son côté, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, qui a participé au forum « altermondialiste » de Belem au Brésil, dont les dates coïncidaient cette année avec celui de Davos, a déclaré faire pression sur son homologue américain Barack Obama, pour qu’il s’engage à faire de la conclusion du cycle de Doha une priorité de son mandat.

Entre l’élite des décideurs politiques et économiques mondiaux réunis à Davos et les pourfendeurs du système capitaliste rassemblés à Belem se dessine un étrange consensus autour de la conclusion du cycle de Doha. A tel point que ce dernier apparait de plus en plus comme un gage de bonne volonté de la part des Etats pour faire face à la crise. Et pourtant, comme momagri l’a récemment souligné dans un article1, gardons nous de considérer le cycle de Doha comme la panacée à la crise…

1 Momagri, « Sans conclusions en vue pour Doha, l’OMC s’interroge sur la marche à suivre », 26/01/2009

Haut de page
Paris, le mercredi 23 avril 2014