Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Regards sur l'actualité

G20 Finances : l’ambition manque encore à l’appel

7 Mars 2016


Les ministres des finances et banquiers centraux des pays du G20 se sont réunis à Shanghai du 26 au 27 février pour effectuer un point d’étape de la présidence chinoise du G20 qui sera ponctuée par le sommet de Hangzhou des chefs d’Etats et de gouvernements en septembre prochain. Le communiqué rapporte les initiatives menées pour améliorer l’architecture financière, le rôle des banques multilatérales de développement ou encore la coopération en matière de lutte contre l’évasion fiscale. La principale annonce nouvelle est le projet chinois de créer un centre de recherche international sur les politiques fiscales visant à apporter une assistance technique aux pays en développement.

Le contenu du communiqué a de quoi décevoir amenant certains économistes comme Ch. De Boissieu et J-H Lorenzi à se demander comment le G20 pourrait redevenir utile1. Les propositions envisagées restent en effet très en deçà des perspectives pessimistes dressées quant à l’évolution de l’économie mondiale. «Les risques et vulnérabilités ont augmenté», soulignent le communiqué final du G20 Finances, citant outre le Brexit2, «la volatilité des mouvements de capitaux, la chute des cours des matières premières, les tensions géopolitiques accrues et l’afflux de migrants dans certains régions». «Il y a des inquiétudes grandissantes» sur les perspectives économiques mondiales, même si « la magnitude de la volatilité des marchés d’action ne reflète pas les fondamentaux de l’économie mondiale » ont voulu tempérer les grands argentiers et les banquiers centraux de la planète. Enfin, le constat est fait que la « politique monétaire seule ne peut pas conduire vers une croissance équilibrée ».

Si la chute des cours des matières premières est citée, les risques qu’elle fait porter à l’économie mondiale ne sont pas développés dans le communiqué alors que plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer les risques déflationnistes et les effets récessifs sur les pays dont l’économie est largement basée sur les matières premières. « Les risques actuels de voir une inflation faible durablement installée basculer vers la déflation (...) sont au moins aussi graves que le problème de l'inflation des années 70. Ils nécessiteront eux aussi un changement des paradigmes de la politique économique pour être surmontés », a jugé début mars l'ancien secrétaire d'Etat américain au Trésor Larry Summers3. Le FMI envisage, quant à lui, la mise en place d’un « filet de sécurité financier » qui permettrait d'aider financièrement les pays exportateurs de produits de base mis à mal par l'effondrement des cours, en évoquant même « de nouveaux mécanismes financiers »4.

Le G20 agricole de 2011 avait ouvert une voie positive en se positionnant comme un incubateur de nouvelles propositions de gouvernance agricole mondiale, porteur de transparence et de nouvelles pratiques de régulation sur les marchés agricoles mondiaux. Les risques déflationnistes globaux et l’entrée en récession des économies basées sur les matières premières devraient être considérés comme suffisamment importants pour qu’une prochaine étape dans la reconstruction d’une gouvernance mondiale des marchés des matières premières, notamment agricoles, soit impulsée dans le cadre du G20.


1 Et si le G20 redevenait utile ? Tribune des Echos par Christian de Boissieu et Jean-Hervé Lorenzi, 3 mars 2016.
2 Selon un sondage YouGov publié fin septembre 2015, la bataille s’annonce serrée entre les deux camps (40% des Britanniques souhaitent partir contre 38% qui souhaitent rester). Le référendum aura le 23 juin 2016
3 http://www.telegraph.co.uk/finance/financetopics/davos/11362699/Larry-Summers-warns-of-epochal-deflationary-crisis-if-Fed-tightens-too-soon.html
4 Retrouvez l’annonce de Christine Lagarde sur le site du FMI ou en suivant ce lien https://www.imf.org/external/np/speeches/2016/011216.htm

Haut de page
Paris, le jeudi 23 novembre 2017