Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Pierre Pagesse,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Regards sur l'actualité

Après la France, L’Espagne met en œuvre un plan de soutien à l’agriculture

04 janvier 2010



Suite aux manifestations d’agriculteurs espagnols dans les rues de Madrid, fin novembre dernier, le gouvernement semble avoir pris conscience de la gravité de la situation dans laquelle se trouve la filière agricole. Lors de la conférence de presse de fin d’année, le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé la mise en place d’un plan « choc » de soutien à l’agriculture.

Ce plan va affecter en priorité les questions de financement agricole, la fiscalité, et la structuration du secteur ; des mesures essentielles pour le secteur agricole espagnol, qui fait aujourd’hui face à une dette de 23 milliards d’euros, que la baisse des revenus des agriculteurs ne fait qu’empirer. En effet, d’après les trois organisations agricoles espagnoles à l’origine de la manifestation de fin novembre, Asaja, Coag et Upa, les revenus agricoles auraient baissé de 26% en Espagne entre 2003 et 2008 ; les coûts de production, eux, auraient augmenté de 34%.

L’histoire se répète donc, comme momagri l’avait souligné en novembre dernier1 : après la France, dont le secteur agricole a été très touché par la dégradation du contexte international, conduisant en octobre au déblocage d’un plan de soutien d’urgence, l’Espagne s’engage dans la même voie. Aux mêmes maux les mêmes remèdes. Il est donc temps de s’attaquer aux causes réelles du problème, la volatilité des prix sur les marchés agricoles internationaux, et leur impact sur les économies agricoles nationales. La France et l’Espagne ne sont d’ailleurs pas les seuls pays de l’Union européenne à connaître une baisse des revenus agricoles : d’après l’Office européen des statistiques Eurostat, le revenu moyen des agriculteurs de l’Union a en effet diminué de 12,2% en 2009, après une baisse de 2,5% en 2008.

Depuis le 1er janvier, l’Espagne assure la présidence tournante de l’Union européenne ; espérons que ce sera l’occasion pour ce pays de défendre le maintien de la politique agricole commune, comme l’a assuré le chef du gouvernement espagnol lors de l’annonce du plan de soutien.

1 Cf. momagri, « Les agriculteurs espagnols manifestent contre la baisse de leurs revenus », 30/11/2009 http://www.momagri.org/FR/Regards-sur-l-actualite/Les-agriculteurs-espagnols-manifestent-contre-la-baisse-de-leurs-revenus-_592.html

Haut de page
Paris, le jeudi 2 octobre 2014