Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Les modèles économiques de l’agriculture :
un nouveau banc d’essai
  Édito  
 

Les modèles économiques de l’agriculture :
un nouveau banc d’essai



La rédaction de Momagri




Les modèles économiques de simulation jouent aujourd’hui un rôle important dans l’analyse des marchés et l’élaboration des politiques économiques, en particulier dans l’agriculture. Ils sont utilisés pour établir des projections sur les quantités et les prix à moyen terme, mais également pour tenter de prédire les impacts, positifs ou négatifs, d’une politique économique sur le fonctionnement des marchés et sur le bien-être des individus concernés. À ce titre, ils jouissent d’un prestige important auprès des décideurs publics et privés, car ils proposent une approche scientifique à des questionnements politiques complexes.

Toutefois, l’analyse restrospective de leurs résultats comme leur incapacité à avoir prévu la crise de 2007/08 doit amener à s’interroger sur leur robustesse. L’analyse détaillée de leurs fondements met en effet en évidence qu’ils ne tiennent généralement pas compte des principales spécificités du secteur agricole, telles que le poids de l’incertitude dans les décisions économiques et la faible mobilité des facteurs de production mobilisée.

Ce constat a servi de point de départ à la construction du modèle Momagri, dont l’objectif est de pallier ces limitations en démontrant qu’il est possible d’établir un modèle basé sur des hypothèses alternatives, répondant aux canons des spécialistes de la modélisation des risques et qui conduisent à des résultats très différents en termes de préconisations politiques.

L’objet de ce rapport n’est pas de remettre en cause la rigueur scientifique des modèles existants, qui sont généralement le fruit de nombreuses années de travail de la part d’équipes hautement compétentes ; il ne s’agit pas non plus de remettre en cause le principe même de la modélisation macroéconomique et le nécessaire recours à des hypothèses simplificatrices qu’elle implique. Il vise à donner à connaitre aux non-spécialistes une analyse de la portée des hypothèses employées par les principaux modèles utilisés afin de positionner la valeur ajoutée, et les limites, propres au modèle Momagri.

Bonne lecture !


Retrouvez l’intégralité du rapport de Momagri « les modèles économiques de l’agriculture : un nouveau banc d’essai » en cliquant ICI


Haut de page
Le modèle momagri
Paris, le samedi 18 novembre 2017