Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
COMMUNIQUE DE PRESSE

Pékin, le 13 octobre 2008

Momagri, Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture, le think tank présidé par Pierre Pagesse, a tenu à Pékin le 10 octobre 2008 une conférence de presse où ont été présentées ses propositions pour une nouvelle vision de l’agriculture mondiale.

Au cœur des sujets abordés, les grands enjeux du XXIème siècle : comment nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050, lutter contre la pauvreté et assurer la sécurité alimentaire d’un monde où les crises se succèdent.

Les travaux et les propositions de momagri ont trouvé un écho tout à fait favorable car la Chine est très attentive à son indépendance alimentaire et à l’équilibre du monde. Maîtriser la volatilité des prix agricoles et assurer la stabilité de leur approvisionnement figurent en effet au rang des grands défis stratégiques du gouvernement chinois.

Pierre Pagesse, accompagné de Jacques Carles, délégué général et de Bertrand Munier, chef économiste, ont ainsi répondu aux questions de nombreux journalistes qui ont très largement relayé leurs interventions.

Après cette Conférence de presse des contacts approfondis et très fructueux ont été noués avec différents interlocuteurs chinois, notamment
à l’Académie des Sciences, à l’Académie des Sciences sociales, et au sein du think tank DRC.

Ainsi le modèle économique momagri, premier au monde capable de simuler l’évolution erratique des prix agricoles et l’impact d’une libéralisation des échanges, a été présenté de manière approfondie. Il est apparu comme répondant directement à l’une des préoccupations des responsables chinois, car de la stabilité ou non des cours agricoles dépendent les orientations qu’ils donneront à leur politique agricole.

A également été accueilli avec le plus grand intérêt le projet de création en 2009 d’une agence d’évaluation et de notation par momagri. Elle viendra compléter le modèle économique en apportant à l’ensemble des décideurs internationaux les informations et les indicateurs qui leur manquent pour mieux cerner les réalités et les priorités dans les domaines liés à l’agriculture, au développement et à la préservation de l’environnement. Cette agence répondra aux critères de transparence et de pertinence que l’opinion publique mondiale exige désormais.

Enfin les nouveaux principes de gouvernance de l’agriculture mondiale élaborés par momagri ont été expliqués et commentés dans la perspective de développer une plateforme commune de propositions pour changer la donne au plan international. La aussi une grande identité de vues laisse présager une collaboration très prometteuse avec les économistes, think tank et décideurs Chinois.

Après plusieurs déplacements aux Etats Unis, en Afrique et en Europe, ces échanges à Pékin et à Shanghai démontrent que momagri fédère très largement autour de ses projets et des instruments de pilotage qu’il développe.

Contact presse :

Dominique Lasserre, +33 (0)1 43 06 42 70 - dominique.lasserre@momagri.org
Haut de page
Communiqués de presse
Paris, le jeudi 20 juin 2019