Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Paris, le 17 Décembre 2015

Le think-tank Momagri demande à Jean-Claude Juncker de prendre position sur le rapport de l’USDA1 sur le TTIP qui donne l’Agriculture américaine gagnante



Suite à l’analyse publiée par le ministère américain de l’Agriculture, le think-tank Momagri adresse une lettre à Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne pour lui demander comment il est encore possible d’affirmer que le TTIP préservera les intérêts de l’agriculture européenne.

Cette étude analyse notamment deux scénarios qui vont de l’abolition des droits de douane jusqu’à la suppression des mesures non tarifaires.

La conclusion des experts américains confirme les craintes du monde agricole européen : les résultats d’un tel partenariat sur le secteur agricole seraient très positifs pour les Etats-Unis et nettement moins, voire même négatifs, pour l’Union européenne.

C’est ainsi que dans le premier scénario, celui d’un accord réduit à l’abolition des droits de douane, les exportations agricoles américaines en direction de l’UE augmenteraient de près de 5,5 milliards $, alors que le gain européen ne serait que de 0,8 milliards $.

Si l’on ajoute la suppression des mesures non tarifaires, ce deuxième scénario augmente encore les avantages des Américains qui gagneraient, selon les projections, 9,6 milliards $ contre 2 milliards $ pour les Européens.

Autrement dit quand les Européens gagnent 1 $, les Américains en gagnent 5 $.

Au surplus, il faut souligner la conclusion selon laquelle les prix agricoles européens subiront des pressions à la baisse, alors que les prix américains seraient soutenus à la hausse.

Sans compter que le FARM BILL est une politique agricole couplée à la production qui, à travers l’ensemble de ses dispositifs, garantit un revenu minimum à ses farmers, ce qui n’est absolument plus le cas de la PAC.

Le think-tank Momagri souhaite que la Commission européenne prenne position sur cette étude hautement inquiétante pour l’agriculture européenne.

Soit la Commission européenne est en mesure d’infirmer les résultats de l’étude du ministère américain de l’agriculture, soit la Commission européenne a le devoir de stopper les négociations sur le volet agricole au risque de mettre en danger un des atouts stratégiques de l’UE, à savoir son agriculture, socle de son indépendance alimentaire.


Contact presse :
Dominique Lasserre
+ 33 1 56 58 51 57
dominique.lasserre@momagri.org
Twitter @Momagri_Paris



1 Ministère de l’Agriculture américain, Agriculture in the Transatlantinc Trade and Investment Partnership: Tariffs, Tariff-Rate Quotas, and Non-Tariff Measures.
Haut de page
Communiqués de presse
Paris, le lundi 20 novembre 2017