Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Paris, le 15 Mars 2016

La réponse de Phil Hogan à la crise agricole :
Des mesures éphémères qui ne règlent pas les problèmes structurels !



Alors que la crise laitière affecte lourdement une partie des agriculteurs européens depuis le printemps 2015, Phil Hogan vient enfin d’annoncer qu’il va activer les mesures d’urgence prévues dans le cadre actuel de la PAC.

Via l’article 222, la Commission a en effet le droit, et donc la responsabilité, d’agir en cas de graves déséquilibres de marchés en activant différents leviers comme des mesures de retraits ou des « planifications temporaires de la production ».

Malheureusement, le Commissaire a annoncé hier que les mesures de maitrise de l’offre ne seraient proposées que sur une base volontaire, alors que l’article 222 autorise la Commission à l’imposer à tous. De plus, aucune précision n’est faite sur le budget mobilisable pour rendre attractif le dispositif.

Dès lors on ne peut que douter de l’efficacité des mesures : il y a fort à parier que bon nombre de pays et d’entreprises productrices jouent les « passagers clandestins », en trouvant toutes les excuses pour ne pas contribuer à l’effort collectif d’assainissement du marché.

Quant aux autres mesures telles que le relèvement du plafond des aides d’Etat ou du plafond d’intervention sur la poudre de lait et le beurre, ou la création d’un observatoire des marchés sur la viande de bœuf et le porc, comment s’en réjouir alors qu’elles devraient relever de l’activité normale de la Commission européenne dans sa fonction de régulateur du secteur agricole européen ?

Le véritable enjeu est d’engager une révision de la PAC qui puisse faire face aux crises agricoles et qui assurent un minimum de stabilité aux agriculteurs, comme chez nos principaux concurrents américains, brésiliens, canadiens...

La crise laitière actuelle vient de mettre au jour une nouvelle tare de la PAC : alors que la Commission européenne dispose de trop rares leviers pour sortir de la crise, elle tarde à les appliquer et surtout elle les dénature en les rendant facultatifs pour en limiter la portée.

Phil Hogan a ainsi commis une grave erreur politique en mettant plus de six mois à proposer d’activer une réglementation adoptée en décembre 2013. En toute logique, il devrait remettre sa démission.

Faute d’une action plus volontariste, la crise mettra plus de temps à être enrayée, et c’est le projet européen dans son ensemble qui sera une nouvelle fois contesté et affaibli !

Contact presse :
Dominique Lasserre
+ 33 1 56 58 51 57
dominique.lasserre@momagri.org
Twitter @Momagri_Paris



Haut de page
Communiqués de presse
Paris, le jeudi 20 juin 2019