Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Paris, le 19 Janvier 2015

DONNER UN NOUVEAU CAP STRATEGIQUE A LA PAC



Le think-tank Momagri adresse ce jour à l’ensemble des responsables politiques et agricoles européens1 une proposition qui vise à donner un nouveau cap stratégique à la PAC d’ici à 2020.

En cause : une PAC à contre-courant des autres grandes politiques agricoles mondiales dans un monde où la production agricole redevient un élément déterminant de sécurité nationale, mais aussi une arme de politique étrangère.

L’analyse du FARM BILL américain et des autres grandes politiques agricoles révèle les faiblesses de notre PAC dans un monde de libre-échange, marqué par une incertitude de plus en plus forte des marchés agricoles.

Comment expliquer ainsi que la PAC soit la seule à consacrer près de 60% de son budget à des paiements directs découplés … de toute considération de marché ? Alors que les autres puissances agricoles concentrent leurs efforts budgétaires sur des mécanismes qui ont réduisent les conséquences néfastes de l’instabilité des marchés sur les revenus agricoles.

Elément aggravant, contrairement aux prévisions sur lesquelles s’est fondée la réforme de la PAC, les prix agricoles vont connaître une amplification de la volatilité dite « extrême », fortement déstabilisatrice pour les agriculteurs.

Aujourd’hui, face aux signaux de la crise du lait et à la volatilité des prix de la production végétale, le monde agricole doute des capacités de la PAC à faire face aux crises qui s’annoncent et s’interroge sur les alternatives possibles.

La révision à mi-parcours du cadre financier pluri-annuel en 2016-17 offre une opportunité pour lancer une adaptation de la PAC aux réalités des marchés agricoles !

C’est pourquoi le think-tank Momagri communique les résultats de ses travaux qui démontrent qu’il est possible de sortir du schéma actuel, tout en améliorant la valeur ajoutée de la dépense communautaire.

Momagri a réalisé des simulations pour évaluer l’impact d’un redéploiement des sommes affectées aux paiements directs découplés vers des mécanismes contra-cycliques. Les résultats présentés dans le Livre blanc adressé ce jour démontrent qu’un tel redéploiement est budgétairement tenable et économiquement souhaitable, puisque :

--les revenus des agriculteurs seraient stabilisés à un niveau couvrant les coûts de production,
--les situations de crise pourraient être gérées par l’intermédiaire de dispositifs contracyliques,
--sur la période 2007-2013, l’application des propositions PAC-Momagri aurait permis de réaliser une économie budgétaire annuelle moyenne de 8,6 milliards d’Euros;
--sur la période 2014-2020, l’application des principes PAC-Momagri pourrait permettre de réaliser une économie budgétaire annuelle moyenne de 4,8 milliards d’Euros, selon des projections moyennes de prix.

La sécurité alimentaire conjuguée au nécessaire maintien des équilibres politiques et sociaux confèrent à l’agriculture un statut spécifique relevant de la sécurité nationale. Les Etats-Unis le traduisent dans leur Farm Bill. Il est temps que l’Union Européenne donne un nouveau cap stratégique à la PAC en mettant en œuvre une politique à la hauteur des enjeux.


1 Courrier à Phil Hogan, Commissaire européen en charge de l’Agriculture et au Développement rural

Contact presse :
Dominique Lasserre
dominique.lasserre@momagri.org

Haut de page
Communiqués de presse
Paris, le jeudi 20 juin 2019