Mouvement pour une Organisation Mondiale de l'Agriculture
momagri est un think tank présidé par Christian Pèes,  qui rassemble des responsables du monde agricole
et des personnalités d’horizons extérieurs (santé, développement, stratégie et défense,…).
Son objectif est de promouvoir une régulation des marchés agricoles en créant de nouveaux outils d’évaluation
(modèle économique, indicateurs,…) et en formulant des propositions pour une politique
agricole et alimentaire internationale.
Paris, le 22 Août 2016

Conférence à la Foire de Châlons le 30 août à 10h30
Comment redonner un cap stratégique à la PAC ?



Comment soutenir les revenus des agriculteurs dans les périodes de crise ? Telle est la principale question à laquelle le think-tank Momagri répondra à l’occasion de la publication de son Livre Blanc « Redonner un cap stratégique à la PAC » lors de la Conférence qui se tiendra mardi 30 août à 10h30 à la Foire de Châlons.

C’est lorsque les marchés s’effondrent que les agriculteurs ont besoin d’être soutenus. Cette idée pourtant simple a été bannie de la PAC par la Commission européenne il y a près de 20 ans.

Aujourd’hui on veut imposer au monde agricole l’idée selon laquelle la régulation appartiendrait au passé et la « résilience » serait l’avenir de l’agriculteur. En résumé, c’est au monde agricole européen de se débrouiller seul dans un siècle où toutes les grandes puissances politiques de la planète renforcent leurs politiques agricoles !

Momagri conteste cette orientation et propose un schéma alternatif qui apporterait un véritable soutien à un monde agricole de plus en plus désemparé.

Cette proposition, qui concerne les céréales, les oléagineux et le lait, soit plus des deux tiers des dépenses du 1er pilier, remet au cœur de la PAC le soutien indispensable en période de crise avec des mécanismes permanents et non des ajustements à la marge tardifs et éphémères.

Elle est étayée par des évaluations économiques et budgétaires, macro et micro qui seront présentées à la Foire de Châlons et qui démontrent :
    - Que le chiffre d’affaires pour les agriculteurs sera stabilisé à un niveau moyen qui leur permettra de faire face aux à-coups du marché ;
    - Que le coût budgétaire pour l’Union européenne sera inférieur sur la période des perspectives pluriannuelles à ce qu’il est aujourd’hui ;
    - Que la position de l’UE restera pleinement compatible avec les engagements pris à l’OMC à l’instar des pratiques admises pour les Etats-Unis et les autres grands Etats producteurs.
C’est ainsi que Momagri exposera les voies d’une PAC stabilisatrice, qui redéployerait une partie des paiements directs (1er pilier) vers des aides contracycliques qui se déclenchent en cas de crise.

La FDSEA 51 a testé cette proposition sur un panel d’exploitations agricoles de la Marne et en présentera les résultats au cours de cette conférence.

La proposition de Momagri propose une PAC profondément renouvelée et très différente des PAC qui l’ont précédée. Parce que la France demeure le premier producteur agricole européen, elle a une responsabilité particulière dans le devenir de la PAC.

Contact presse :
Dominique Lasserre
+ 33 6 62 23 34 45
dominique.lasserre@momagri.org
Twitter @Momagri_Paris



Haut de page
Communiqués de presse
Paris, le jeudi 20 juin 2019